Archives de CH

La première version de Colocation House.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Viens donc, entre dans la partie. [Asdéo Arterburry]

Aller en bas 
AuteurMessage
Asdéo Arterburry

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 23/02/2014

MessageSujet: Viens donc, entre dans la partie. [Asdéo Arterburry]   Dim 23 Fév - 16:45

Nom : Arterburry
Prénom : Asdéo
Age : 20 ans
Sexe : Masculin, bien qu'il se fait parfois passé pour une fille.
Physique :


physique
Commençons donc par son visage, première chose que l'on voit chez lui c'est sa forme légèrement arrondie, ses joues n'étant pas gonflée mais pas non plus creuse. Il ne dégage pas d'expression précise malgré le fait qu'il sorte un peu de la masse de part sa blancheur, montrant comme une sorte de pureté. Pureté qui semble trop évidente pour être réelle, mais tout dépend du point de vue. Si nous détaillons son visage, nous remarquons que sa bouche est finement et bien dessinée, marquée souvent par un sourire amusé. Son nez, juste d'un gabarit moyen, se place au centre de son visage. Fort heureusement pour lui la simplicité de ce dernier le rend encore plus beau à voir, mais encore une fois tout dépend de la personne qui le regarde. Ses yeux, par contre, n'importe qui peut le voir qu'il regarde le monde d'un air supérieur. Malgré ce défaut ils sont d'un magnifique rose, parfois changeant pour devenir argenté, selon l'éclairage subit. Si il est resté plus d'une dizaine de minute à la lumière ils sont roses et inversement, lorsqu'il est resté longtemps dans l'obscurité ils virent à l'argenté. Bien évidemment il met aussi, par envie et non par besoin, des lentilles de couleur. Changeant alors à foison la couleur de ces derniers. Si on remonte encore, on arrive à sa chevelure grise parsemée de mèche plus claire, leurs donnant une brillance plus prononcée. Ils sont naturellement lisse, bien que parfois bouclés ou ondulés, encore une fois c'est lorsqu'il s'amuse à se faire passé pour une fille quand il fait cela, où pour un quelconque déguisement. Au touché ils sont soyeux bien que parfois un peu abîmé aux pointes à cause de ses déguisements qui lui "oblige" de se les passé sous un fer à boucler. Passons maintenant à son corps, ce dernier étant forcément aussi pâle que son visage, musclé de manière assez légère. Il est bien proportionné, n'ayant aucune tâche de naissance mais un tatouage. Une fleur de lys, plus précisément sur la hanche gauche et d'une simple couleur noir. Il n'à pas de signification particulière, il trouvait cela juste beau à voir et cela montrait aussi de quelle genre de famille il était issue, enfin c'est ce qu'il vous dira pour vous cacher que cette fleur symbolise son frère décédé. Il sait aussi démontré sa richesse de par son style vestimentaire, s'habillant toujours de blanc parsemé de fil argenté ou doré. Redingotes, veste victorienne, et autres sont toujours, ou presque, présente sur lui. Et voilà à quoi ressemble Asdéo, un simple garçon en apparence mais qui, une fois examiné, devient un bel homme plein de charme.

Caractère :
Attentif, rien ne lui échappe. Toujours à l'écoute des gens, même lorsqu'il ne s'agit pas d'une conversation lui étant adressé.  Il vous écoutera, encore plus s'il sait qu'il pourra se servir de vos paroles contre vous, ou pour jouer un personnage.
Capricieux, fonctionnant par crise. Son adolescence ne semble pas encore finie en le voyant parfois agir comme un gosse lorsqu'il n'à pas ce qu'il désir. Cependant, il usera de son intelligence pour obtenir l'objet convoité.
courtois, comme tout bon bourgeois il vous vouvoiera sans doutes, sauf si vous êtes inutiles à ses yeux. Parce que oui, il juge votre utilité, seulement par rapport à lui. C'est comme s'il jugeait votre utilité face au monde, en fait.
Direct, il l'est et pas qu'un peu. Il ne passera jamais pas quatre chemin pour vous dire ce qu'il pense de vous ou pour répondre à l'une de vos questions, même si elle touche sa vie privée. Il s'assume, et entièrement. Après peut-être va-t-il vous mentir ou non, à vous de départagé le vrais du faux.
Égoïste, le théâtre prenant énormément de place dans sa vie il se fiche de faire souffrir les autres durant un acte. Non, la souffrance fait partie intégrale du jeux. "Tu veux pas souffrir? Alors ne joue pas." Voilà ce qu'il vous répondrait si jamais vous venez à lui reproché de la douleur.
Hypocrite jusqu'au bout. Il vous sourira pour mieux vous poignardé par la suite. Bien sûr il ne le fera pas au sens propre du terme mais faite attention. Il cache très bien son jeu..
Ironique, ça il l'est presque tout le temps. Disant des choses, pensant le contraire, tel est sa façon de parlé.
Mythomane, sa vie étant faite de mensonge, il lui arrive parfois de les confondre avec la réalité. Bête pour certain, fou pour d'autre.
Romantique, selon le personnage joué il sait tout faire. Le grand romantique comme le plus sadique de tout les êtres humains.
Vous vous direz surement qu'il n'à pas de réel caractère, mais peut-être qu'il se cherche juste, ou alors peut-être se joue-t-il continuellement?
Aller.. Un petit truc qu'il n'aimerait pas que vous sachiez sur lui.. il à la phobie des trains .

My past:

Un passé. Tout le monde en à un, tous différents malgré que certains sembles similaires. Celui d'Asdéo était.. Comment dire? Spécial. Pour vous le raconté il va falloir remonté le temps, vingt ans plus tôt.

Une naissance comme des centaines d'autres, une famille banale malgré la richesse de cette dernière. Une famille de faux-bourge, la richesse provenant juste de la chance des parents mais cette folie de la fortune leurs était montée à la tête, les faisant se croie comme de vrais anciens bourgeois à la culture et aux manières de ces dernières. Un servant, deux servants, trois servants. Un pour les parents, un autre pour Asdéo et Obsecro son frère jumeau, et le dernier qui était le plus qualifié était réserver à sa petite soeur. Un ange, un sourire innocemment pur à la limite du divin. Une vraie plaie cette petite fille. Trop gentille, trop parfaite. Elle n'avait que douze ans que toute la famille l'adorait, l'admirait comme si elle n'avait d'égal. Asdéo lui, était mit de côté, comme si c'était lui la plaie de la famille. Heureusement pour lui, son frère était là, pour l'aimer et le protégé en cas de besoin. Sauf qu'un magnifique jour arriva où une dispute éclata entre les deux frère. Une dispute qui c'est produite après le voyage scolaire ou seul Asdéo avait participé, son jumeau étant trop absorbé par les contrôles à venir.

~Asdéo tenta de mettre une gifle à son frère qu'il réussit à arrêté juste a temps mais, Asdéo étant trop enragé il le poussait, le poussait jusque vers les railles. Railles sur lesquelles il poussa Obsecro en lui hurlant "J'aimerais que tu sois mort!". Ironie du sort un train arriva à toute allure, impossible à freiné. Asdéo venait d'accidentellement tuer son frère.~

Sans qu'ils ne s'en rendent compte, sa folie à lui avait déjà débuté. Cette obsession pour le théâtre. Son jeu avait commencé à l'âge de quatorze ans à peine. Amitié, manipulation, désillusion, souffrance. Voilà à quoi se résumait le destin de chaque personnes entrant dans son jeu. Le collège étant vite passé, le lycée n'était pas une meilleure période pour chaque personne osant l'avoir dans leur contact. La manipulation, se servant de personnes pour qu'elles se battent avec d'autres, des couples qui se brisent par sa fautes mais là n'était pas son meilleur coup dans son jeu. Son meilleur coup se résumait qu'à une chose: La sortie du jeu d'un personnage.
"Si tu ne veux plus faire partis du jeu, quitte-le. Mais le jeu, vois-tu, c'est la vie."
Un suicide, voilà ce qu'il à causé. Fier de lui? Non. Mais aucun remord non plus. Psychopathe? Non, juste trop absorber par sa propre folie amusante. Au lycée il était devenu l'être à évité, étant considéré comme une sorte de mastermind plus personne ne lui adressait la parole, et heureusement pour lui tout le monde ignorait qu'il était la cause du suicide d'un élève. Etant alors toujours tout seul il commença à s'ennuyer mais resta tout de même jusqu'à son BAC, n'allant pas dans une université en ayant la flemme de travailler plus que cela en cour. Il resta alors chez lui, à l'âge de ses dix-huit ans. Sa soeur avait alors l'âge de seize ans. Toujours aussi peste et aussi énervante. Elle faisait cependant partie du jeu, mais en temps qu'adversaire morale au personnage principal. Il s'en fichait en réalité pas mal d'elle mais, une chose fit en sorte que jamais il ne voulait la revoir. C'était la journée même de ses dix-neuf ans.

Une gentille fille, toute mignonne et souriante de seize ans, s'approcha timidement de son grand frère comme pour lui quémandé quelque chose. Ce dernier la regarda simplement, sans affiché d'émotion. Froissé, voilà comment elle se sentait. Tout le monde l'admirait sauf lui, et c'est ça qui la rendait si haineuse, si enragée. Elle gardait cependant extérieurement son air si gentil, si naïf et innocent, jusqu'à arrivé tout contre son grand frère. A cet instant elle sortit un couteau et tenta de le poignarder. Manque de bol il l'avait vu venir et stoppa son petit bras frêle de jolie et jeune fille. Le jeu, elle venait de le rendre très intéressant, mêlant la violence physique sans la manipulation. Aucune désillusion, juste la pure vérité qu'est la haine fraternelle entre eux deux. La guerre avait commencée et n'était pas prête de se finir entre les deux descendant des Arterburry.

Premier jour de guerre, les deux opposants ne s'évitaient point, au contraire. Ils se rencontraient plus d'une fois et chaque entre-vue était accompagnée de jurons divers et variés, rendant la cohabitation des deux êtres impossible selon leurs parents.

Le deuxième jour était leurs punition respectives de la veille et devaient restés enfermés dans leurs chambres séparées. Heureusement leurs servant étaient là, eux. Pigeon voyageur apporta à chaque fois la lettre empoisonnée, sans bronché sauf que celui de sa petite soeur était simplement prit dans le jeu et n'hésitait pas à balancé des insultes.

"Le plus qualifier mon oeil! Incapable de se tenir hors de ce qui ne le regarde point, il est un moins que rien."

Troisième jour et les deux étaient libérés, agressif comme des lions affamés. Aucune rencontre entre les deux être sauf le soir, aux alentours de vingt-et-une heure. Un calme serin règne dans la maison familiale. Un cris perçant et emplis de douleur venait brisé ce silence, provenant de la cuisine. Un couteau glissa contre sa hanche, Asdéo maintenait cette dernière pour empêché le sang de s'écoulé. Sa soeur avait à nouveau tenté de le poignardé mais n'ayant réussit à stopper le coup il ne put que le dévié vers sa hanche. Il recula d'un pas et donna un bon coup de pied dans la main de sa soeur pour faire voler le couteau et le faire tomber au loin. Il en avait plus que marre d'elle et voulait la faire sortir du jeu à tout prix. Sauf qu'au même moment où il eut cette pensé papa et maman chéri venait de faire leurs entré. Et vous savez quoi?
"Asdéo! Qu'est-ce que t'as pris de faire peur à ta petite soeur au point qu'elle se défende avec un couteau?!"
Un long silence de sa part. Un silence qui laissait son regard parler pour lui, montrant sa haine sans fin qu'il vouait pour sa soeur. Il fut enfermer dans sa chambre, sans repas mais aussi et surtout sans amour. Une haine envers lui qui était plus qu'absurde. Même s'il aurait bien voulut être accusé par ce qu'ils disaient il était dégoûté d'être enfermé à tord comme un assassin.
"Ouvrez-donc vos yeux, votre admiration vous rend aveugle."
Il resta enfermer comme un monstre tandis que le véritable se pavanait comme une poule dans une basse-cour. L'idiotie incarné, voilà ce qu'étaient ses parents.
Après cette soirée les jours se ressemblaient tous, emplis de jurons et de coup bas entre eux deux. une année passa, l'année de ses vingt ans . Il décida alors de tout quitté, en ayant plus que marre et voulant à nouveau faire fonctionné son jeu. C'est alors que le manoir Poppins attira son attention, au point d'en faire un nouveau colocataire.
Image :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelios Morosa
Chat solitaire
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 19
Localisation : Seul

MessageSujet: Re: Viens donc, entre dans la partie. [Asdéo Arterburry]   Dim 23 Fév - 16:58

Re-Bienvenue :3
Je n'ai absolument pas le courage de lire ta présentation XD
Donc faudra faire comme si *sort*

_________________
« La vie est cruelle, et puis après ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Argawaen

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : Question stupide ! Avec ma moitié : Lomion !

MessageSujet: Re: Viens donc, entre dans la partie. [Asdéo Arterburry]   Lun 3 Mar - 11:43

Oh my goooodddd
J'ai enfin lue ta présentation et je suis amoureuse *^*
Je te valide immédiatement et tu peut Rp librement trésor ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viens donc, entre dans la partie. [Asdéo Arterburry]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viens donc, entre dans la partie. [Asdéo Arterburry]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» C'est l'histoire d'un gars qui entre dans un bar... ~ pv Helga et des squateurs
» Enlevez l'homme devant le labo de recherche
» Batista & John Cena vs Orton & Ryback
» Le capitalisme entre dans sa phase sénile ,,comment va la bourse de rosseau ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de CH :: Petits réglages de rp' ! :: Présentations validées~-
Sauter vers: