Archives de CH

La première version de Colocation House.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Lun 14 Avr - 20:42

Andrew regarde Lucien pousser la porte qui leur a permis de s'abriter. Il ferait bien semblant de s'étonner d'être ici mais il a la flemme. Alors du coup il entre, il regarde autour de lui, puis il reporte de nouveau son attention sur le blond resté un peu derrière, afin de vérifier qu'il ne soit pas trop mouillé -en tout cas c'est ce qu'il se force à penser comme prétexte.

Quand d'un coup en le regardant il se rappelle d'un truc.

- Au fait, tu t'es cogné tout à l'heure... Ça va ? Tu veux que je regarde ?

Comme ça il va pouvoir se venger et lui pat pat comme bon lui semble en ponctuant toutes ses phrases d'un rire sardonique tellement il - ouais bon OK je pars bien trop loin.

Plus sérieusement, Andrew fait une petite moue légèrement inquiète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 15:30

Lucien rangea sa veste trempée sur un porte-manteau et regarda les gouttes présentes sur le manteau découler de celui-ci et tomber au sol, créant de minuscules flaques s'agrandissant peu à peu. Il enleva également ses chaussures et les posa parmi les multiples bottes, basket et ballerines appartenant aux colocataires du manoir, en espérant ne pas se faire piquer les siennes...

- Au fait, tu t'es cogné tout à l'heure... Ça va ? Tu veux que je regarde ?

Ah oui, sa bosse... Elle lui faisait encore un petit peu mal, mais il n'avait pas assez mal pour ne penser qu'à ça. C'est comme lui on lui donnait de petites pichenettes sur la tête, en fait...

Il passa sa main à travers ses cheveux pour parcourir son propre cuit chevelu des doigts et localiser la plaie. Trouvée : la mèche blonde couverte de sang coagulé l'avait quand même bien aidé -il ne voyait pas le sang, mais son toucher lui avait indiquer quelque chose d'inconnu sur ses cheveux de blés...
Le liquide écarlate avait brunit et était devenu noir goudron ; on n'aurait même plus dit du sang... Pff, encore un coup de C.S.A. et Famille de France.

-C'est qu'une égratignure... C'est rien, un truc comme ça!

Il avait pas dit non pour autant //PAN//
Mais de toute façons, si Andrew devait soigner chacune de ses blessures, q'elles soient plus ou moins grandes, on est plus mal barrés qu'une faute d'orthographe quoi...

Le grand blond aux yeux glacials dévisagea d'ailleurs son ami, qui était trempé de la tête aux pieds.
-En revanche, toi, tu ferais mieux de te sécher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 15:45

- T'es sûr ?

Andrew a regardé Lucien faire. Il a saigné tout de même... Tiens, voilà que le blond le fixe de son regard banquise. Il lui a envoyé une décharge électronique. Ben c'est vrai, quoi, il frissonne du coup. Il lui a dit de se sécher. C'est bête mais c'est évident - tout Lucien, quoi. Il a pas inventé la tartine beurrée, mais il sait dire les choses quand il faut qu'elles soient dites.

L'androgyne se secoue la tignasse, qui avec l'humidité double de volume - comme si elle avait besoin de ça en plus... Ah bah du coup il y voit plus rien. Accessoirement on dirait un Monstroplante - nan j'déconne il reste mignon nan mais oh.

- ... Bh !

Je crois que c'est sa réplique préférée maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 16:06

Le jeune homme blond hocha la tête en réponse à la première question, et regarda Andrew se secouer les cheveux, se prenant quelques gouttes sur le visage au passage. Dans la tête de Lucien, le voir faire  ça le rapprochait encore plus d'un caniche - pauvre Andrew....
Il pouffa de rire en pensant à cette comparaison improbable.

-Eh bah voilà, dit-il entre deux rires qu'ils cachaient tant bien que mal... Eh bah bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 16:12

- C'est pas drôle. J'ai l'impression d'être un pompon maintenant. J'hésite à passer chez le coiffeur...

Andrew tortille une pointe de sa chevelure verdoyante entre ses doigts, toujours pensif. Il parle sans vraiment parler. Ses cheveux, il ne les coupera pas, son frère n'aimerait pas, et lui non plus. La chaleur que lui procure le rire de Lucien est douce et lui est agréable, néanmoins il sent un froid dans son cœur - et ce n'est pas que les gouttes de pluie. Il reste là, l'air un peu absent et mal à l'aise - que faire maintenant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 16:37

-Un pompon vert fluo, rectifia Lucien, dans sa grande clairvoyance de blond (c'est du sarcasme.)

Après cette blagounette pas marrante, il remarqua l'expression absente du pompon en question. Il haussa un sourcils.

-Tu n'as pas l'air bien. C'est le fait de t'être prit une saucée qui te met dans cet état ?

Et même si il n'en avait pas l'air, il était sérieux cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 16:44

La voix de Lucien sort un peu Andrew de ses pensées. Il lève ses yeux verts vers son interlocuteur, qui ont perdu un peu de leur éclat avec le sale temps et ses pensées un peu mornes.

- Mh ?

Il frissonne de nouveau - si ça se trouve il est en train de s'enrhumer...

- Ah, heu... Peut être...

L'androgyne détourne le regard et déglutit, embarrassé. Il tire nerveusement sur la mèche de cheveux qu'il a en main depuis tout à l'heure. Mais bon sang, par la sainte bouillabaisse, pourquoi Bruce ne l'a-t-il toujours pas appelé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 17:44

Lucien prit un air désolé sans véritable raison apparente. Il se tourna et regarda à travers le judas de la porte, regardant la pluie tomber à l'extérieur -dans l'entrée, il n'y avait pas de fenêtre.

-Je crois que tu vas devoir rester là un moment, dit-il a l'attention d'Andrew, comme lui ne savait pas que son ami vivait ici, en fait. Il pleut des cordes...

En disant ça, de lourdes gouttes éclataient contre le toit du manoir, faisait résonner un bruit métallique très agréable, comme une berceuse. Le garçon au regard d'hiver n'aimait pas la pluie, mais son bruit, si. Il regrettait d'ailleurs que la neige ne fasse pas la même mélodie...

Il ferma le judas et plaqua son dos contre la porte, levant les yeux au ciel dans un soupir et laissant chantonner la pluie contre les toits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 18:02

Andrew regarde Lucien. Il faudrait peut être qu'il lui dise qu'il vit ici... Il essaye de sortir un son mais rien ne s’élève. Tant pis, de toute façon il ne faut pas gâcher un moment pareil.

La pluie semble en effet refléter parfaitement l'humeur de l'italien. Larmes du ciel, elle s'abat et pleure la souffrance de l'humanité entière. Pourtant son bruit est léger, doux, ses gouttes sont fines et sa tombée est une délivrance. Le jeune homme aux iris d'un vert tendre comme l'amour d'une mère s'assoit en boule contre le mur près de la porte et pose sa tête sur ses genoux repliés dans un long soupir. La pluie lui donne toujours l'envie de pleurer sans qu'il ne sache vraiment pourquoi ni comment. Pour sûr, Bruce lui manque, mais ce n'est pas suffisant pour le mettre dans cet état, si ? Il pense aux autres fois, aux autres jours de pluie, quand Bruce était pourtant là. Cela le prenait même quand il était tout petit. Non, quelque chose d'étrange se produit vraiment en lui quand la nature au-dehors déchaîne la prairie sans fleurs de son esprit.

Dans ses moments mélancoliques, Andrew au cœur pur se rend coupable de tous les crimes de l'humanité. Dans ses moments de lassitude, il a aussi l'impression de mieux comprendre le monde, d'être en harmonie avec lui, de vibrer au son du silence et de toucher l'impalpable. Est-ce là le secret de la mélancolie de Lucien, semblable dans sa différence ? Le voile vert et bleu est-il en réalité de la même couleur ? Oui, Andrew est curieux à l'égard du blond, il aime le mystère, il est attiré par la tristesse, elle vit en lui, et pourtant il n'arrive à afficher que lumière, joie, ignorance - pourtant il n'ignore rien, il ne ferme pas les yeux face au monde, il n'oublie pas les douleurs. Pourquoi tant de candeur si c'est pour qu'elle se retourne contre lui ? Et pourquoi tant de chagrin quand le soleil tire simplement sa révérence ?


(wow qu'est-c'que j'parle bien)

Andrew finit par enfouir son visage sur ses genoux pour que ces derniers écrasent ses larmes et étouffent ses sanglots. Il cache sa tête en l'entourant de ses bras croisés. Bref, il est complètement recroquevillé et "il pleut".

- ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 18:45

Au début, Lucien avait confondu un des sanglots d'Andrew avec une fausse note dans musique jouée par la pluie, mais il se rendit compte que la pluie diluvienne ne tombait pas sur les tuiles des toits, mais sur les genoux du garçon aux yeux de couleur menthe -on aurait pu se noyer dedans,comme si je flottais dans du sirop à la menthe. Il rebaissa la tête pour regarder le jeune homme de seize ans étouffant ses pleurs, et ses mains plaquées à la porte se mirent à griffer l'épais bois. Une certaine mélancolie s'installa dans les yeux banquises, qu'il essaya de chasser, sans succès.

Il n'aimait pas quand quelqu'un pleurait, parce qu'il ne savait pas quoi faire dans ses moments là.
Mais savez-vous ce que cela veut dire ?
-J'prends sa chambre! -J'prends sa gonzesse!
Qu'il devait agir malgré lui.

S'écartant de la porte, il s'approcha du frère de Bruce.
-Andrew... Dis-moi pourquoi tu pleure ? Je déteste quand tu pleurs. J'ai l'impression de te faire du mal.

Et ce n'était peut-être pas qu'une impression...
Lucien se rendit compte que dans cette position, avec son corps frêle et mince, Andrew lui faisait affreusement penser à sa mère. Particulièrement les soirs où le père avait bu le verre de trop, où lui et sa génitrice était recroquevillés dans un coin sombre de la maison, en attendant que le tuteur alcoolique se calme, ou que l'alcool qu'il avait avalé fasse son effet.
"Tu sais, moy syn, je me demande qui sont les véritables monstres dans ce monde.", lui avait-elle dit en russe.

Non. Non. Non. Ce n'était pas le moment de penser à sa mère. Sa mère, elle reposait dans les eaux glacés de Sibérie Orientale, over, capout, coupée, on la garde. Faut penser à laisser les morts tranquilles à un moment... Et puis soigner son complexe d’œdipe lui aurait valu plusieurs années de thérapie.

Trop tard. Une minuscule larme salée coula de son œil droit, une seule. Il y en avait d'autres qui voulaient sortir, bien sûr, mais il les retint. Il s'avait bien l'utilité des larmes : préserver les cordes vocale, et ne pas crier pour montrer que l'on souffre. Sauf qu'il ne voulait pas montrer qu'il souffrait du tout. Il saisit d'une main tremblante la croix qu'il avait autour du cou, et pressa les multiples pierres rouges qui la composait.

Soudainement, se rendant compte de ce qu'il faisait, il la lâcha immédiatement et se frotta les mèches blondes qu'il avait sur le visage afin de camoufler la petite larmichette qui s'écoulait de son œil. Pas très discret.

T'as pensé que ce rp était cliché ? Aha. C'est fait exprès //PAN//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 19:09

-Andrew... Dis-moi pourquoi tu pleures ? Je déteste quand tu pleures. J'ai l'impression de te faire du mal.

Bon sang, qu'ils arrêtent tous de dire ça... C'est ni vrai ni faux... Andrew est triste juste parce qu'il est triste, point. Il se refuse à croire qu'il y a autre chose là-dedans. Il ne veut pas revenir sur les mauvaises rencontres du lycée, sur ses disputes avec Bruce et sur les ennuis de l'aîné qui ont commencé à arriver. Il se refuse à croire que des parents qu'il n'a jamais connu lui manquent. C'est juste...

... Qu'à trop vouloir combler les trous des hommes, panser leurs plaies et ramener la douceur dans leurs cœurs, on en oublie qui on est soi-même. À trop être humain, on en oublie d'être humain. Hé oui, il faut se mettre à l'évidence: le jeune garçon pourra toujours s'enchaîner au fardeau de toute l'espèce, il n'empêche qu'il ne pourra pas fuir ses propres souffrances ainsi, et que celles-ci pèseront toujours plus lourd que celles des autres. Mais que faire ? Que faire pour s'en libérer ? Est-ce qu'il faut s'en défaire seul (et, comme dirait Albior, accepter le sacrifice d'Andromède en toute connaissance de cause), ou être aidé ?
Oh, et puis, qui pourrait ? Il a beau donner tout son amour aux autres, il ne reçoit que très peu en retour. Le sang chaud de Bruce et son expérience de combattant l'empêcheront toujours de comprendre une souffrance telle car ils ne sont pas deux martyrs du même type. Et Lucien, ce pauvre Lucien qui ne veut pas l'admettre mais qui ne peut déjà pas supporter sa douleur...

... Non, Andrew ne doit pas pleurer. Car après la pluie le beau temps. Il ne doit pas craquer de la sorte, et puisque personne ne peut l'aider, tant pis, il restera comme il est, et il continuera de donner tous ses sourires, toute sa chaleur, tout son amour à quiconque en aura besoin. Il n'en veut à personne, de toute manière. Cette lassitude ne doit pas s'emparer de tout son être, car selon lui il deviendrait alors un être répugnant, qui ne pense qu'à lui et qui ne peut plus aider les autres. S'il doit pleurer, il le fera à l'abri de tous les regards, comme il l'a toujours fait - sauf aujourd'hui, mais il ne faut pas se demander pourquoi. Il doit seulement retrouver la force de sourire et d'apaiser.

Le jeune homme aux cheveux de jade se redresse, essuie son visage puis esquisse un doux sourire à Lucien.

- ... Oh, c'est tout bête, c'est juste que je suis tellement heureux de te revoir...

(Voilà que je me mets à pleurer comme une fontaine !)

Le beau sourire de Andrew se dessine sur ses lèvres sans même qu'il se soit forcé, et son cœur se remet à battre la chamade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 19:45

Lucien écouta vaguement la réponse, comprenant ce qu'il disait mais sans véritablement distinguer les mots. Il était trop soulagé qu'Andrew n'ait pas vu sa larme et il était trop troublé et perturbé par la direction que prenait ses pensées pour véritablement prêter attention. Il se contenta donc d'un simple :

-...Ah...

Il s'attendait à ce que Lucien-raison et Lucien-instinct refasse leur apparition, mais non. Il n'y avait que Lucien. Le vrai Lucien. Lucien-tout-seul. Il respira un grand coup, en laissant la comptine de la pluie chasser ses mauvaises pensées et le guider sur ses paroles.

-Je suis heureux de te revoir aussi, assura-t-il.
Mais son ton n'avait aucune sincérité -pourtant, il était vraiment heureux de le voir, mais il n'arrivait pas à remettre cette impression dans ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 19:54

- Quelque chose ne va pas, Lucien.

Andrew vient se mettre derrière le concerné et pose une de ses mains douces et chaleureuses sur son épaule - même si pour cela il doit lever un peu le bras. Le jeune homme aux yeux émeraude est sérieux, très sérieux, son ton est grave, son regard est intense. Le trait aérien de sa personnalité n'est pas encore revenu, seule sa douceur est toujours présente.

- Oh, et ne me dis pas que si, je ne te posais pas une question. Je ne doute pas du fait que tu sois content de me voir, c'est autre chose qui me tracasse. Qui nous tracasse. Depuis toujours.

Il commence à frotter doucement l'omoplate de son ami et il ne dit rien de plus.

Andrew se rappelle alors de ces jours d'hiver où Lucien n'avait pas le moral, et où le petit italien aux cheveux châtains faisait tout pour le réconforter, quitte à faire le pitre où à jouer à la maman ou à la petite sœur. Là est l'avantage d'avoir quelques traits qualifiés comme féminins: parmi eux, il a en sa possession ceux de la douceur et de la compassion.

- ... Allez...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 20:33

- Quelque chose ne va pas, Lucien.

Ce dernier releva la tête, qui s'était légèrement abaissée, et dévisagea de nouveau celui qui avait prit la parole. Son ton ne résonnait pas comme une question, et cela horrifia intérieurement Lucien -mais à l'extérieur, il avait garder son air neutre. Allez Lucien, arrête de faire ton cake, vous êtes une équipe.
Il ne réagit pas quand Andrew posa sa main -bien plus petite et fragile que celles du blond, qui avaient été abîmées par le froid dans lequel il s'était habitué, jeune- sur son épaule où, accessoirement, était posée une petite mèche blonde qui apparemment, voulait être témoin de la main du garçon à bretelles. Peut-être qu'elle voudrait le raconter à ses copines mèches blondes, qui sait.

- Oh, et ne me dis pas que si, je ne te posais pas une question. Je ne doute pas du fait que tu sois content de me voir, c'est autre chose qui me tracasse. Qui nous tracasse. Depuis toujours.

Argh. Un point pour lui.
Un blanc gênant s'installa dans l'entrée, que Lucien décida de ne pas briser ni le silence régnant, ni la glace -badam tss. Il regarda simplement Andrew, et observa chaque traits de son visage. Ah, oui, décidément, il ressemblait à sa mère. Il ne manquait plus des cheveux blonds platines, des yeux de cristal, un accent russe et des formes féminines marquantes. Un petit "...Allez..." sortit de la bouche du garçon, et pendant un instant un visage encadré de longs cheveux blonds avait remplacer d'Andrew.

Lucien ferma les yeux. Hors de question de regarder encore, ce serait la goutte d'eau qui ferait déborder le vase. Non, il attrapa gentiment le poignet d'Andrew qui lui massait l'omoplate, l'éloigna de sa peau comme de son os, et laissa le bras tomber et se balancer légèrement.

-Je ne vois pas de quoi tu parles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 20:39

- ...
Andrew dévisage Lucien, tout d'abord avec de grands yeux étonnés. Il l'a repoussé. Pour la première fois, il l'a repoussé. On croirait voir son frère. Bah. Le jeune homme ne se vexe pas, et il s'armera de patience pour son ami.

Après un long moment, il se met à rire doucement. Pas un rire amusé, ni même moqueur. Un rire sans intention - mais pas sans conviction. Allons bon, le plus petit et le plus candide des deux va devoir faire la morale à l'autre... Ah les mecs j'vous jure !

- C'est ça, fais ton gros dur et fais mine de rien. Si tu veux mon avis, je ne pense pas que ça arrangera les choses d'agir comme ça...

(Si c'est comme ça Calimero t'as qu'à retourner chez ta mère !)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 20:57

Lucien déglutit longuement. Parce que, de un, il avait soif, et de deux, parce qu'il refusait catégoriquement de se prendre au jeu du môsieur cheveux vert. En quelques secondes, il s'était refermée comme une coquille d'huître à la période des fêtes. Et quand il avait décider d'être buté, tu peux t'accrocher pour lui soutirer des informations. Je crois que j'ai crée un monstre.
Mais il n'avait pas envie non plus de se disputer avec son ami dès le jour de leur retrouvailles. Alors ça c'est trop tard.
-Andrew, je t'assure que je n'ai besoin de rien... Je n'ai rien à te dire, à part que je suis assoiffé. Mais ça, tu t'en moque, alors...

Bon sang Lucien, tu t'enfonces là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 21:05

- ... Tu veux que j'aille te chercher de l'eau ? Mais Lucien, je sais que c'est faux, pourquoi tu te braques ?

À trop être têtu, on finit buté...

Andrew a parlé avec une voix toute attristée, et il a regardé le blond avec un air tellement compatissant qu'on aurait plus dit un chaton triste et inquiet qu'un être humain qui pose une question.

Moi c'est marrant, le comportement de Lucien me fait penser à celui de Andrew, mais ça doit être une impression hein... Mais là n'est pas la question.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 21:17

-Je veux bien... Et...

Le blond déglutit de nouveau et réfléchit. Que répondre ? Pas quelque chose d'irréfléchi, mais il fallait bien répondre... Il se mordit la lèvre intérieur et cligna des yeux plusieurs fois, comme s'il cherchait à changer la couleur de ses yeux. A la fin, ses yeux étaient restés bleus transparents, presque livide tel ceux d'un poisson mort. Il balança un coup d’œil sur sa croix qui pendouillait à son cou, et reporta son attention sur le plafond, sans raison.

-Je n'ai pas envie... C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 21:22

- ... Je vois...

Les yeux de Andrew se plissent, sa voix faiblit, il soupire. Non, il n'a pas perdu, mais ce round n'est peut être pas celui de sa victoire pour autant.

Il va dans la cuisine (parce que oui, il est pas censé être chez lui mais il sait où est la cuisine parce qu'en fait il est chez lui - je me comprends) en traînant des pieds, et il revient à son point de départ au bout de quelques secondes, avec un verre d'eau à la main, qu'il tend à Lucien.

- ... Tiens.

Sa voix n'a plus aucune intonation. À quoi bon s'échiner ? Il ne veut pas...
Et ils ne voient rien, bon sang, rien... Mais il ne faut pas leur en vouloir, pourtant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 21:38

Lucien attrapa le verre et remercia Andrew d'un léger "Merci" accompagné d'un sourire, qu'il soit faux ou non, peu d'importance. Et blond comme il est (pour être polie...), il n'a pas pensé à demander à l'italien comment avait-il trouvé la cuisine. Evidemment.
Il avala l'eau contenue dans le récipient en quelques traites, et sentit le liquide traverser son œsophage, avant de se digérer vers l'esto-... Ouais en fait, je fais le tube digestif en SVT en ce moment, et je voulais me la péter un peu. Même si il n'y a pas de quoi se vanter mais... MAIS PEU IMPORTE.

En bref, le russe vida le verre en quelques instants, et une fois cela fait, il se rendit compte qu'il avait chaud. Était-ce le chauffage qu'était en train de les carboniser sur place, ou juste lui qui commençait à avoir des montés de fièvres soudaines entre les remémorations du passé et le début de dispute -qui n'était pas vraiment une dispute ?

Il se contenta d'essuyer une goutte de sueur qui dégoulinait de son front et fixa le long de l'entrée.
Doit fuir... Pour surviiivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 21:45

- ...

Andrew pose sa main sur le front de Lucien, sans prévenir parce que c'est le frère d'un diiiiingue et qu'il a un peu ça de déteint aussi. Ah ben tiens ! Il a un peu de fièvre. Un coup de froid puis un coup de chaud, sûrement. Lucien a beau ne pas être un impact de pare-brise, il est quand même sensible à ce genre de chose - étonant pour un russe (et pour le même coup moins rigolo n'est-ce pas Camus)

- ... Hm, ça va vraiment pas, toi...

Sa voix est celle du type le plus compatissant du monde, alors si Lucien craque pas c'est que t'as créé un monstre (je crois que j'ai créé un monstre !).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 21:58

Lucien fut que la main d'Andrew vienne se poser sur son front, mais ne dit rien et se laissa faire. J'vous rassure, il avait encore de l'énergie, mais il avait... La flemme.


- ... Hm, ça va vraiment pas, toi...

Traduction : il avait de la fièvre. Il avait quand même grandit avec l'italien, c'était la moindre des choses qu'il sache parler le Andrew couramment. Et c'était assez ironique, puisqu'au centre commercial, quand Lucien avait eut le réflexe de vérifier la température du jeune homme, elle avait été glacial, et là c'est lui qui avait chaud... Les rôles sont en train de s'inverser mon dieuuuuuuu....

-Je crois, ouais...

Ça lui servirait à quoi de nier ou mentir ? Il sait faire marcher sa caboche, parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mar 15 Avr - 22:08

Haha, Andrew a le droit à sa petite victoire là. Bien qu'il entendait "ça va vraiment pas" comme "ça va bien ni physiquement ni mentalement", Lucien a quand même avoué que ça allait pas,même si c'était que par rapport à la fièvre. Sauf que Andrew sait parler le Lucien et remonter l'arborescence de ses paroles et de ses silences.

L'italien le fixe droit dans les yeux. Son visage n'est qu'à très peu de centimètres de celui du russe, et son regard est intense, son air toujours sérieux, toujours doux et compatissant.

- ... Laisse-moi m'occuper de toi...

(Laisse-moi faire de même avec mon cosmos chargé d'amour... //PAN//)

Ah bah v'là autre chose. V'là que j'me fais attaquer par des bull HEM J'ARRÊTE voilà que les rôles s'inversent entre Andrew le frêle androgyne et Lucien le ténébreux protecteur. Mais pourquoi pas, après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien Pavlovski

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/04/2014
Localisation : Là où y'a des pastèques et d'la neige.

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mer 16 Avr - 9:22

Le blond roula des yeux. Il n'aimait pas qu'on s'occupe de lui, car c'était déjà son rôle à lui, et parce qu'il avait la désagréable impression d'être traité comme un gamin... Comme si, aux yeux des autres, il n'était qu'un petit bonhomme bon qu'à s'égratigner les genoux. Il détesta cette pensée. Je suis sûre que c'est pas c'que j'pense, mais j'le pense quand même.
Il soupira, résigné.

-Si ça peut te faire plaisir...

Réponse simplette et pas très réfléchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Fenice

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   Mer 16 Avr - 11:32

- ...

Andrew s'éloigne un peu de Lucien, troublé. Lui non plus il a pas trop réfléchi à ce qu'il a dit. Et non, ça ne lui fait pas plaisir, pas quand il voit son ami dans cet état. Le pauvre blond semble abattu comme la pluie au-dehors (ah bah mince, j'avais parié sur lui dans la onzième...). Il aurait préféré ne pas avoir à faire ça. Mais soit.

Le jeune homme se redresse.

- Je... Je dois avoir des Doliprane quelque part, si tu veux...

Il cherche dans ses sacs, un peu nerveux. Mince, et s'ils étaient restés dans sa chambre ? Comment lui expliquer qu'il habite ici lui aussi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après la Madeleine de Proust, la Pastèque de Pavlovski - SUITE [PV LUCIEN]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de CH :: Colocation House :: Rez-de-chaussée :: Entrée-
Sauter vers: